La route des marchés en Provence
Logo SCMPVL
Logo CPPM
GRAND LOTO - SAMEDI 6 FEVRIER 2016 - SORGUES   GRAND LOTO - SAMEDI 6 FEVRIER 2016 - SORGUES

...
en savoir plus
L'ISLE-SUR-SORGUE (84)   Parasol d'Or

Dès avant le XIIème siècle, l’Isle avait un marché et un péage. L’ancienneté de ce marché était incontestable, mais c’est le pape Jules II qui, par une bulle de mai 1512, établit celui du samedi. Le cardinal Aquaviva, légat du Pape, établit celui du jeudi, par une bulle du 9 novembre 1596.

Le marché de l’Isle était, après celui du vendredi à Carpentras, le premier marché du Comtat. C’était un centre d’approvisionnement pour les cultivateurs et les marchands. Le jeudi, on y trouvait plus spécialement les bestiaux, les volailles et les fruits et légumes.

Un marché aux raisins avait lieu à Villevieille, près du Lycée Benoit actuel.

 Les deux foires principales étaient celles de St Pancrace, le 12 mai, et celle de St Simon et St Jude, le 28 octobre.La foire de St Pancrace surtout avait une importance exceptionnelle. Toutes les marchandises achetées étaient franches des péages, leydes et autres impositions.

De telles franchises attiraient à l’Isle un monde considérable, et pour retenir tout ce monde, la ville avait établi des "joies", des réjouissances de toutes sortes : courses, concours de sauts, de luttes, jeux divers, combats à l’épée et au bâton. Les vainqueurs étaient récompensés par de nombreux prix.

Le soir, un banquet était organisé à la maison commune. Partout dans la ville, on dansait au son des fifres et des tambours en portant des torches.

 Au XIXème siècle, il y avait les foires suivantes : St Joseph (le jeudi après le 19 mars), St Pancrace (le jeudi après le 12 mai), St Césaire (les 27 et 28 août), St Simon et St Jude (28 octobre), Notre-Dame (8 décembre) et celle des 28 et 29 décembre. La fête votive de saint Césaire était aussi une foire très importante par la présence des négociants étrangers.Le soir, un grand bal était organisé à l’Hôtel de ville, brillamment éclairé par des bougies.

On y servait des rafraîchissements : sirop de capillaire et d’orgeat.

Le 27 août 1838, le premier feu d’artifice fut tiré pour attirer un plus grand nombre d’étrangers.

La création du marché flottant remonte elle aux années 90.

C’est de retour d’un voyage en Asie que René Légier eu l’idée de transposer à L’Isle sur la Sorgue, le premier dimanche d’Août, les marchés flottants découverts sur ce continent.

                                                             

Texte réalisé par les archives municipales de L'Isle-sur-Sorgue.

Bibliographie :«  Histoire du Comté Venaissin  et de la Ville d’Avignon, Tome III », ouvrage de Joseph FORNERY – imprimerie Seguin et Roumanille, Avignon."l’Isle-sur-Sorgue, d’hier à aujourd’hui", ouvrage de Marie-Thérèse JOUVEAU ET Alexandre PAYARD – imprimerie Guigou, l’Isle sur la Sorgue, 1970.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





source. clichés du passé Sommaire des Privilèges de Lisle au Comtat Venaissin, traduite du latin en français et dressé à la réquisition des magnifiques Seigneur, Messieurs les Consuls de la Ville relativement à la délibération – 1766 – AA2 – Archives communales de L’Isle sur la S