La route des marchés en Provence
Logo SCMPVL
Logo CPPM
GRAND LOTO - SAMEDI 6 FEVRIER 2016 - SORGUES   GRAND LOTO - SAMEDI 6 FEVRIER 2016 - SORGUES

...
en savoir plus
ORANGE (84)

Tous les jeudis, peut-être avez-vous coutume d’arpenter les allées du marché d’Orange, perpétuant ainsi un rite vieux de plus de 5 siècles ! A l’origine de ce marché : la charte rédigée par Louis de Châlon en 1428.

 Comme beaucoup de villes et villages en Vaucluse, le marché permet avant tout aux locaux de vendre le surplus de leur production. Aux origines, on s’y approvisionne essentiellement en graines, bestiaux, volailles… puis au fil du temps, soies, garance, mercerie… Le marché était segmenté en plusieurs parties. Par exemple, marché à la volaille se tenait rue de la poulasserie (rue Notre Dame aujourd’hui). Quant à la place connue de nos jours sous le nom de ‘’place aux herbe’’, celle-ci fût un temps couverte (dès le XIVème siècle) pour accueillir poisson et viande que l’on dépeçait sur place…. En 1933 un marché aux primeurs sera créé.

 Les foires et marchés se façonnent  au gré des évolutions sociales, économiques et industrielles. Ainsi combien de foires auront vu leur date modifiée afin de les redynamiser ? Les produits vendus sur ces foires et marchés seront également les jouets du temps et de la modernisation. Il en sera ainsi pour ce qui est de la garance qui ne résistera pas à l’avènement des colorants synthétiques et désertera de facto les étals.

 Le déclin de cette culture annoncera en revanche le développement de la culture de la graine de luzerne. La ville d’Orange atteindra d’ailleurs une grande renommée quant à la qualité de sa production et il s’en fera par ailleurs un commerce important sur le marché à la saison des graines fourragères.

 D’autres foires ne pourront résister à la vague de modernisation que porte le XIXème siècle. Ainsi feu aujourd’hui la foire aux poulains destinée à l’achat de poulains dans le but de remplacer les vieux chevaux dans les travaux agricoles. Celle-ci créée en 1922 s’éteint définitivement en 1971. Feu également de la foire aux pailles à millet  que l’on utilisait pour la confection de balais. On trouvait en effet à Orange et les villes environnantes (Bédarrides et Courthézon notamment) nombre d’usines dédiées à la confection de cet ustensile ménager.

 N’oublions pas La foire aux oignons qui se tenait le dernier jour de la Foire de la Saint-Barthélémy, le 24 août, devant le théâtre antique d’Orange jusqu’en 1933.

Aujourd’hui subsiste La foire d’automne, commerciale, industrielle et agricole qui voit le jour en 1956 à l’initiative de Charles Dardun. Les premières années de sa création elle se déploie sur le cours Saint-Martin durant 9 jours, avant d’être déplacée au parc des expositions. Que trouvait-on sur cette Foire ? outillage agricole, mais aussi appareils ménagers…….

Autre foire toujours pérenne à Orange, la Foire aux vins qui s’est déroulée cette année le 2 février 2009. Cette foire existe depuis 1953.  

 

 

sources bibliographiques :

archives départementales de Vaucluse :  Histoire de la ville et la principauté d'orange. Raphaël fils ; Orange entre Rhône et ventoux au coeur de la provence. Yann Belly ; série 8M30

archives municipales d’Orange :  Orange - métamorphoses-Christine Feuillas ; ''A l'ombre du grand mur, le vieil orange'' - Robert Bailly ; Bulletin des amis d'orange - 1er trim 1980. n°79 ; Archives municipales d’orange. Exposition. ''Des contrescarpes à la promenade saint martin : 3 siècles d'histoire sur le cours Aristide briand (1700-2000) du 20.09.02 au 18.10.02 ; R. Mossé. les annales d'Orange

 

 


 





source. clichés du passé source. clichés du passé source. clichés du passé
source. clichés du passé source. clichés du passé